mercredi 4 avril 2018

Aider les élèves à mémoriser un texte

Depuis que je suis enseignante, je cherche à trouver un moyen pour aider les élèves à mémoriser un texte de poésie ou de chanson.
Je me souviens encore d'un élève à l'étude qui chantant la Marseillaise me dit: "Allons enfants de la batterie" ou encore "dans de verdes prairies". Preuve si il en est que le sens n'était clairement pas posé!

Récemment, j'ai lu l'article de Mme BONIFACE, IEN à Paris, dans les cahiers pédagogiques. Mme Boniface propose dans son article de
Distinguer les différentes formes de mémorisation en repérant (par exemple) les mots clés
Pour cela, j'ai lancé une expérimentation depuis quelques semaines. Dès que nous voyons un nouveau texte (en poésie, en musique pour une chanson) je leur lis le texte à mémoriser comme ça, pour le plaisir. Le lendemain, en général, à quelques jours après, je leur relis le texte et leur demande de me lister les mots qu'ils ont repérés dans le texte. Je représente (tant bien que mal!) les mots-clés.

Nous tentons ensuite de
Structurer ce qui est à mémoriser Il est utile de faire apparaître l’organisation de ce qui est à apprendre : en dégageant le plan ; en faisant souligner les mots importants ; en utilisant des couleurs ; en créant une hiérarchie ; en distinguant clairement la règle et l’exemple, etc.
Pour cela, j'ai repris les différents éléments du texte à mémoriser et distribue aux élèves les illustrations. Je leur relis le texte pour qu'il soit bien frais dans leur tête. Ils doivent ensuite organiser les images-mots-clés qui vont ensemble.
Pour une chanson par exemple, c'est très simple. Nous nous fions aux couplets : associer les illustrations qui vont dans le premier couplet, le second etc...
Cela prend du temps mais le résultat est garanti! Une fois les illustrations associées à chaque couplet, nous avons une trame pour mémoriser, une aide à la lecture pour des CP pas en capacité encore de lire seuls une chanson.

Madame Boniface conseille en effet d' :
 Associer les élèves à l’élaboration des connaissances à retenir
Plutôt que de la donner toute faite par l’enseignant, sur une photocopie, l’élaboration d’une synthèse avec les élèves favorise la mémorisation. D’où la nécessité d’habituer les élèves à faire le point : “ qu’avons-nous appris ? Que faut-il retenir ? ”. Trop de connaissances restent “ rencontrées ”, à l’occasion, oralement, sans qu’on ait pris le temps de les formaliser : verba volent, scripta manent.
Dans le cas de la dernière chanson mémorisée, le résultat est bluffant principalement car les élèves en plus de la mémoriser facilement ont des images mentales en chantant. Ils miment la chanson.

Voilà le rendu :
Le pingouin de Marie HENCHOZ  (texte et musique ici )



ou Le Printemps de Claude ROY 


A vous de jouer maintenant !

jeudi 15 février 2018

La fourmi à travers un album de jeunesse et un documentaire

Durant cette période, mes élèves ont travaillé sur le thème du handicap (projet ici ).
Pour cela, nous avons lu l'album Mina la Fourmi.

Les élèves ont beaucoup aimé cette histoire car elle leur a permis de faire des liens entre handicap et mis à l'écart, mais aussi handicap et capacité à faire comme les autres.

Ils ont aussi découvert beaucoup d'informations sur les fourmis. Nous avons donc complété nos connaissances à travers un documentaire.


Je vous propose donc une adaptation du texte de Mina la fourmi.







Mina la fourmi           

Mina la fourmi texte en couleurs  



Je vous propose également un documentaire sur les fourmis à travers tout ce que l'on a appris.

J'ai utilisé 2 documentaires pour créer la fiche élève et les images en sont issues.


                         

Je vous envoie également voir ce petit dessin animé qui permet d'aider les élèves à mieux comprendre encore le fonctionnement d'une fourmilière.




Il manquerait un travail d'observation, mais en ce moment, avec ce froid et toute cette neige, les fourmis, on ne les voit pas de trop !

vendredi 5 janvier 2018

Bilan du projet Respect thème 2 sur la politesse

Lors de la première période, j'ai travaillé 1 fois par semaine sur le thème de la Politesse (avant d'être débordée par Noël et les répétitions de la chorale!)


Un petit bilan :

Le bilan est moins positif que lors de la première période, car le thème a moins motivé les élèves (et surement parce que j'y ai mis moins d'énergie!)
Le problème principal, je pense, c'est que la Politesse, pour la plus part des élèves c'est quelque chose de connu depuis déjà 6 ans! Ils savent ce que l'on doit faire ou dire (même si ils ne le font pas) donc ils n'ont pas eu l'impression d'apprendre grand chose.

La séance qui leur a beaucoup plu c'est celle sur le langage des signes! ça tombe bien vu que le prochain projet est sur le handicap...